Rizotto du printemps aux fèves fraîches

 Ah, elles m’ont fait cogiter les fèves fraîches de mon panier AMAP ! Je les ai goûtées crues comme on me l’a conseillé : trop amères à mon goût. Et puis j’ai découvert que la pellicule qui recouvre les grains concentrait l’amertume et qu’il valait mieux l’ôter. Bien sûr c’est (beaucoup beaucoup beaucoup) plus long à préparer, surtout si comme moi vous n’avez pas de bataillons de lutins à talocher à coups de balais pour les faire écosser plus vite*, mais le goût est tellement plus agréable que ça en vaut la peine.
Il ne restait plus qu’à choisir comment les cuisiner. Et à ce moment là, par un phénomène psychique inexplicable, j'ai SU que le Chaudron désirait par dessus tout mitonner sa potion favorite : du rizotto. Qui se trouve également être une de nos formules magiques préférées à mon Ensorceleur et à moi-même. La vie de Sorcière est faite de merveilleuses coïncidences ! En voici une autre : ce reste de poulet rôti qui patientait aimablement dans mon garde-manger.
J'ai donc ouvert mon Grimoire à la page marquée d'un signet et...
Des fèves fraîches dans le risotto !



Ce qu'il faut brasser dans le Chaudron
100 g de riz arborio
1 litre de bouillon de légumes ou de poule
½ verre de vin blanc sec
1 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 têtes de cebette
1 poignée ou ½ tasse de fèves fraîches
restes de poulet rôti (un blanc  + la carcasse)
2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
30 g de parmesan râpé
  • Écosser une poignée de fèves en enlevant aussi la peau fine et amère.
  • Préparer le bouillon (avec un cube de bouillon déshydraté bio et la carcasse de poulet), y ajouter le reste de blanc de poulet découpé en petits morceaux et les fèves. Porter à ébullition et baisser ensuite à feu très doux de manière à garder le bouillon au chaud.
  • Faire chauffer doucement l’huile d’olive dans une casserole et y faire revenir la cebette coupée en fines rondelles. Ajouter le riz et remuer cinq minutes à feu doux jusqu’à ce qu’il devienne blanc nacré.
  • Monter le feu et ajouter le vin blanc en remuant vivement.
  • Quand le vin est évaporé, baisser le feu et verser le bouillon louche après louche. Il faut remuer souvent et laisser le riz absorber le liquide entre chaque louche.
  • Mélanger la crème et le parmesan dans un bol. Lorsque la dernière louche de bouillon a été presque absorbée, ajouter le mélange crémeux et mélanger vigoureusement à la cuillère en bois. Servir aussitôt.


* Ils ont bizarrement disparu tous en même temps lorsque j’ai balancé ma besace pleine de fèves dans la cuisine du Donjon... 

7 commentaires

  1. Hé oui, la vérité sur les fèves fraîches, c'est que c'est autrement plus de boulot que celles toutes écossées (et sans peau ) de chez Picard ! Même plan avec les épinards... et un peu tout ce qui sort d'un panier, d'ailleurs...
    Mais eh eh, ici c'est bio, non ?
    Et par contre, pour un agriculteur c'est bien, parce que facile et utile à cultiver (se placent très bien dans une rotation des cultures, me semble-t-il).

    Un super truc que tu peux faire avec les fèves, surtout si tu n'as pas envie de te prendre la tête à ce qu'elles restent présentables, ce sont des falafels !

    Mais moi, en risotto comme ce que tu présente ou en salade fraîche, j'adore !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui, c'est du boulot, mais tellement bon ! J'essaierai en Falafels, on adore ça mon Ensorceleur et moi en plus. Et oui, c'est du bio, bien vu ! En fait je ne connais pas les fèves de Picard, avant de me retrouver à concocter celles-ci, ben... je n'en avais jamais cuisiné ^^

    RépondreSupprimer
  3. Quelle chance tu as d'avoir des fèves dans ton panier.
    C'est pas que je suis fan , mais tes recettes me rendent curieuse.
    Dans mon panier, j'ai eu un chou, bref ici c'est pas plus varié qu'en hiver. Pareil pour les fruits : pommes.
    J'ai hâte d'y voir autre chose, cela ne va pas plus tarder, j'espère !

    RépondreSupprimer
  4. Quelle chance d'avoir des pommes ! Mon producteur ne fait que les petits fruits... Je ne t'envie pas le chou en revanche^^
    Cette semaine j'ai eu des pois mange tout (que je ne sais pas comment accomoder, il va falloir se creuser un peu !)

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de voter pour ta recette sur Hellocoton :). Dommage, y a qqn d'autre qui propose aussi du rizotto aux fèves...

    RépondreSupprimer
  6. Eh oui, mais c'est un produit de saison... Merci pour ton vote en tout cas !

    RépondreSupprimer