Vedette curseur

Truffes étoilées au Bailey's

 Ho ho ho Voyageur ! Une fois n’est pas coutume, voici un petit sacrifice à la tradition avec un sortilège tombé de la hotte du gros barbu pile à temps pour le jour de Noël. Aujourd’hui, on parle donc de truffes au chocolat et à la crème de whisky : classique, certes, mais avec un parfum qui change tout !


 

Velouté de potimarron à la bière [la soupe des copines]

C’est encore l’automne : c’est encore la saison de la soupe au potimarron (l’hiver aussi remarque, mais j’aurai peut-être d’autres recettes à te montrer !). Ce n’est pas la première que tu vois par ici, pourtant celle-ci a quelque chose de spécial : c’est la soupe des copines ! Et en ces temps de confinement, elle fait du bien au moral, presque autant qu’un apéro entre amis à la taverne du coin !

 

Lorsque le Chaudron a crachoté ce sortilège, je venais d’avoir une intéressante conversation à propos de soupe avec des copines amatrices de bière... Oui, OUI, la Sorcière fraye avec des naines, ET ALORS ? Bref, les nai… pardons, les copines aiment la bière et ont des avis très partagés sur la soupe (je me charge de les remettre dans le droit chemin, ne t’en fais pas). Moi, c’est plutôt sur la bière que j’ai un avis mitigé : j’aime sa saveur, mais pas du tout son amertume, ce qui demande un peu d'inventivité pour en profiter malgré tout !

Cela ne m’empêche pas d’en rapporter régulièrement au Donjon, il y a toujours moyen de bricoler un sortilège pour mettre son goût en valeur. Et dans cette recette de soupe toute simple où on remplace une partie du bouillon par de la bière, ça fonctionne très bien : elle a tout pour plaire avec son bon goût de potimarron relevé par la saveur inimitable du houblon…

Si tu n’apprécies pas la bière, tu peux tout de même tenter cette recette car son goût reste discret - suffisamment pour que l’Ensorceleur ne le remarque pas - mais enrichit le velouté et lui donne de la profondeur. Un peu de purée de noix de cajou adoucit l’amertume de la bière et apporte beaucoup de crémeux ainsi qu'une note légèrement sucrée. 


 

Pour 4 naines gloutonnes

1/2 potimarron (environs 500 g)
1 morceau de courge de 400 g
2 poireaux
2 petits navets
3 pommes de terre
50 cl de bière brune ou ambrée
1 l de bouillon de bœuf bio
Gros sel, poivre fraîchement moulu
2 cuillères à soupe de purée de cajou
2 cuillères à soupe d’huile d’olive

  • Dans une casserole en inox et un peu d'huile d'olive, faire dorer le poireau coupé en fines rondelles. 
  • Ajouter tous les autres légumes épluchés et coupés en gros morceaux. 
  • Verser la bière, le bouillon de bœuf et du gros sel. Laisser cuire une heure. 
  • Mixer le tout finement (ou moins fin si on préfère les soupes plus texturées) en ajoutant la purée de cajou. 
  • Rectifier l’assaisonnement en sel, poivrer généreusement et servir bien chaud parsemé de ciboulette ciselée.

Notes aux Sorciers

J’ai utilisé de la bière Bacho, une brasserie locale artisanale située à Pont du Loup, petit coin enchanteur dans les Alpes Maritimes (tout près de la confiserie Florian, il y a une bonne congrégation de sorciers par là-bas !). Leurs produits sont faits essentiellement à partir d'ingrédients locaux (même le houblon) et naturels. Celle-ci est leur bière rousse boisée infusée aux copeaux de chêne, un goût original et puissant qui s’accorde parfaitement avec une bonne soupe automnale. [Comme toujours, cet article n'est pas sponsorisé ni rémunéré en aucune manière]

À défaut de purée de cajou (mais je ne peux que te conseiller d'essayer les purées d'oléagineux dans les veloutés, c'est magique !), un peu de crème fraîche apportera de la douceur et une note légèrement acidulée.

 

À servir lors d’un banquet dans la Moria avec du pain feuilleté au cheddar et à la bière pour faire fureur auprès des copines !

Tarte au potimarron et confit d'oignons

Tu ne trouves pas que ça faisait trop longtemps qu’on n’avait pas servi de potimarron à la table du Donjon, Voyageur ? Mets donc tes bottes car aujourd’hui, tels des farfadets gambadants dans les flaques de pluie, on saute à pieds joints dans l’automne avec cette recette de tarte pleine de bonnes choses :


T'as voulu voir le Liban

Bon, pas sûr que tu voies le Liban cette année Voyageur (si tu me lis depuis le futur, 2020 est une mauvaise farce, n’y retourne pas), mais grâce à une nouvelle recette tout à fait dépaysante, tu vas partir en vacances tout de même. Le sortilège sensé te faire voyager, c’est celui-ci : des aubergines au four nappées d’une sauce très gourmande au yaourt, citron, ail et sésame, le tout parsemé de grains de grenade bien frais et acidulés.

Voilà, allez, salut !

...

Bah quoi ? T’es toujours là ? bon…

Reprenons comme si la potion avait fonctionné normalement… - gribouille rageusement dans son grimoire -

aubergines grillées sauce tahin