Sucre à la clémentine de Nowell


Le parfum de l’hiver dans une cuillère de poudre enchantée, une recette très très simple, c’est le cadeau du Chaudron :
Je te l’accorde, Voyageur, c’est un peu tôt pour festoyer Noël. En revanche, c’est exactement le bon moment pour deux choses :
1 – se laisser envoûter par le parfum pétillant des clémentines, et l’emprisonner dans un bocal pour en profiter pendant plusieurs mois
2 – commencer à ensorceler ses petits cadeaux maison (en exploitant le point 1)
 

Pour accomplir cette pragmatique et héroïque Quête, faisons appel une fois de plus au secourable sieur Antoine Lavoisier : chimiste, agronome, économiste, juriste, météorologue, et j’en passe… Tellement voué à la science que, condamné à la guillotine par le tribunal révolutionnaire, il demanda un sursis pour… terminer une expérience ! *

En parlant d’expérience, voici celle qui a permis d’emprisonner le parfum des clémentines en exploitant la fameuse thèse d’Antoine : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».  Ou comment ne rien gaspiller du meilleur fruit de la saison et en faire un sucre à la clémentine très parfumé, merveilleux sur des crêpes par exemple…
Sucre de clémentine
Ce qu'il faut alambiquer
Les écorces de 2 clémentines bios non traitées
150 g de sucre blond bio
  • Avec un couteau bien affûté, enlever la partie blanche de l’écorce.
  • Placer ces zestes sur la plaque dans le four et faire sécher à chaleur douce, environs 120°C, jusqu’à ce qu’ils soient cassants, sans trace d’humidité. Compter environs 1 heure.
  • Broyer les zestes refroidis dans un mortier, puis mélanger au sucre.

Notes aux Sorciers :
On peut aussi, ce que j'ai fait, ajouter dans le bocal quelques zestes frais (sans la partie blanche) qui donnent un parfum encore plus frais mais rendent le sucre un peu humide.
Ce sucre fait un parfait petit cadeau, à offrir dans de petits bocaux ou des sachets en papier décoré...
Pour en lire davantage sur le parfum tellement agréable de la clémentine, va donc faire un tour chez damoiselle Onee-Chan, elle en parle très bien !


 

* Sursis refusé par le président du Tribunal si tu veux tous savoir, sous prétexte que « La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes ; le cours de la justice ne peut être suspendu ». (source Wikipedia)


3 commentaires

  1. Ooooh mais je me demandais comment je pourrais m'en servir mais sur les crêpes bien sûr !!Encore une très bonne idée, ma maman va adorer, je lui file le lien !!
    T'as quand même des idées peu banales, j'adore !!
    C'est un bien bel hommage à la clémentine que de la transformer ainsi !
    Merci de m'avoir souligner cet article parce que je n'avais pas encore eu le temps de le lire mais du coup je crois que ce we je vais manger des crêpes, et dès que j'aurai fait la recette, si j'y arrive, je t'envoie des clients pour les explications ;))
    merci et bisous <3

    RépondreSupprimer
  2. Merci merci ! J'étais sûre que ça te donnerait des envies de crêpes^^ A moi aussi du reste !

    RépondreSupprimer
  3. Depuis la traumatisante "Affaire des oranges suicidaires", Preums se montre circonspect dès que des agrumes rôdent dans le Donjon.
    Mais avec ces clémentines là, tout va bien : elles jouent juste les effeuilleuses... pour le plus grand plaisir des sens !

    RépondreSupprimer