Pumkin Chaï Latte - lait chaud, thé épicé et sirop de potimarron


Dehors, la nuit semble cousue de fils de pluie. Les rafales de vent tourbillonnent, les nymphes virevoltent entre les gouttes,  et le Dragon de la tour s’accroche de toutes ses griffes au faîte du Donjon. Entre vite Voyageur, installe-toi près de la cheminée, et goute ça pour te réchauffer : un lait chaud au thé épicé, au chocolat blanc et au sirop de potimarron :


Mais d’où vient cette drôle de formule ? Ces dernières semaines, j’ai vu plusieurs fois des références à une boisson américaine qui m’a intriguée : le « pumpkin latte ». Pumkin ? Potimarron ? Miam ! Mais j’ai découvert qu’il s’agit en fait d’un café au lait sucré au sirop de potimarron. Et dans mon donjon, point de café, mais de gros buveurs de thé.
D’un autre côté, ça faisait un moment déjà que les mots « chaï latte », aperçus par ci par là me faisaient rêver, moi qui adore les épices et le thé noir indien : un thé au lait très épicé. Et d’un coup, l’évidence m’a sauté aux yeux, hop :
(pumpkin + chaï) x latte = pumpkin chaï latte
Le sirop de potimarron : fait (formule maison vu que les recettes américaines sont impossible à transposer à cause de leur système de mesure en cups et spoons).
Le chaï latte : pas de mélange eau / lait pour moi, mais du lait frais entier bien crémeux, des épices, du thé noir indien (j’ai utilisé le Chandernagor de Mariages Frères, il est très fort en épices mais adouci par le lait, c'est pile ce quil faut) et… un peu de chocolat blanc pour l’onctuosité !
Pour les épices, j’ai trouvé que c’était bien dosé comme ça, mais on pourrait aussi y mettre des clous de girofle, des grains de poivre… À adapter en fonction des goûts.
  


Ce qu'il faut mettre dans le Chaudron
(pour 2 tasses)
80 cl de lait frais entier pasteurisé
30 g de chocolat blanc Valrhona ivoire
1 cuillère à soupe bombée de thé noir aux épices
1 bâton de cannelle
3 étoiles de badiane
6 capsules de cardamome
1 gousse de vanille
6 cuillères à soupe de sirop au potimarron 
  • Mettre dans une casserole le lait, le thé et les épices (ouvrir les capsules de cardamome et fendre la gousse de vanille). Porter à ébullition, couper le feu et laisser infuser 10 minutes.
  • Placer les pistoles de chocolat dans un saladier. Verser le lait chaud dessus à travers une passoire fine pour retenir les épices et le thé, et remuer avec une cuillère en bois pour tout mélanger.
  • Remettre le lait épicé dans la casserole et faire chauffer 5 minutes à feu doux.
  • Verser 3 cuillères à soupe de sirop de potimarron au fond de chaque tasse, ajouter le lait, mélanger. Saupoudrer de cacao et déguster sans se brûler !


Et voila ! Pas besoin de sucrer, le sirop de potimarron suffit. Là j’ai utilisé du lait frais entier, avec le chocolat blanc le résultat est bien crémeux, très doux, et équilibre bien la puissance des épices.
Imagine un peu : la pluie dehors, un fauteuil et un feu de cheminée dedans, un châle tout doux dans lequel s'envelopper, et une tasse bien chaude de lait aux épices qui réchauffent... Pas mal non ?^^ 

8 commentaires

  1. Ca m'intrigue ! Je goûterais bien !

    RépondreSupprimer
  2. ce mélange de saveurs me plait bien! miam!! ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'est gentil ! Le mélange fonctionne vraiment bien, j'ai essayé sans être certaine, mais là c'est sûr que j'en préparerai à nouveau !

    RépondreSupprimer
  4. Un bien joli mélange de saveurs également, ce Pumkin Chaï Latte ;-)
    J'y plongerais volontiers ma cuillère, là, tout de suite !!
    Je suis complètement dedans pour le moment ... Testé aussi une version de ce Pumkin Chaï Latte il y a peu, en espérant que j'aie le temps de la publier ;-)
    Bisous, une belle journée !

    RépondreSupprimer
  5. punaise, c'est vrai que ça a l'air terriblement bon !!!

    RépondreSupprimer
  6. L'Ensorceleur observe le contenu du Chaudron en faisant une moue sombre (oui l'Ensorceleur fait ce genre de choses dramatico-ridicules).
    Il vient de découvrir que le lait ribot n'est pas du lait entier qui convient à la formule qu'il tente de reproduire. Une fois chauffée, la potion s'est mise à faire des flocons qui vont et viennent entre les profondeurs et la surface, comme pour jeter un nouveau coup d'oeil à cet ignare qui les surplombe.

    Bon.
    Maintenant il faut vite faire disparaître les preuves de son incompétence avant que la Sorcière ne revienne du marais et ne se gausse. Ca ne va pas être évident, avec cette odeur aigrelette qui flotte dans le Donjon...

    RépondreSupprimer
  7. Confirmation de la Sorcière : le lait ribot cuit très mal, ne surtout pas utiliser dans ce sortilège.
    Mais avec les bons ingrédients, l'Ensorceleur arrive lui aussi à cuisiner une Chaï Latte délicieux !

    RépondreSupprimer