L'inquiétante tourte aux blettes sucrée


Bien bien bien, j’ai l’impression qu’il y a du relâchement dans l’air Voyageur. Faudrait pas trop s’habituer aux mignons enchantements aux fleurs ou au thé, tu es dans un Donjon de sorcière quand même ! Pour préserver l’égo boursouflé du Chaudron, voici une chose verte un peu étrange, mélangeant des ingrédients improbables, qui devrait mettre tout le monde d’accord :
 
Je dis « mélange improbable » parce que c’est ce que j’ai pensé quand je me suis installée à Nice il y a quelques années (à Bordeaux, d’où je viens, on est civilisés, on ne fait pas de mal aux blettes. Et on a tort.). Note bien que pour les Niçois, cette tarte sucrée au vert de blette, raisins secs, pignons et pommes est un grand classique de leurs ateliers, une vraie recette de mère-grand en somme !
Les blettes sont apparues dans mon premier panier AMAP d’octobre. Et elles m’ont bien embêtée : j’ai fait quelques expériences salées l’année dernière mais aucune recette ne m’avait vraiment emballée. À côté de ça, mon Chaudron commençait à émettre des cliquetis énervés et des jets de vapeur insistants, signe qu’il ne fallait pas trop tarder à lui laisser bricoler quelque formule inquiétante, verte de préférence. Bref, je lui ai refourgué mon bouquet de feuilles vertes qui risquait de se perdre, et il en a fait une délicieuse tourte aux blettes sucrée, parfumée d’un peu de rhum, de fruits secs et de pommes rainettes. Deux problèmes résolus en un sortilège, pas mal non ?
 
Ce qu'il faut mettre dans le Chaudron
1 bouquet de 10 feuilles de blettes
2 œufs
120 g de sucre complet
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
3 pommes
100 g de raisins secs
50 g de pignons
50 g de poudre d’amandes
5 cl de rhum
½ tasse de thé aux agrumes
  • Verser les raisins secs dans une tasse de thé chaud et laisser gonfler.
  • Récupérer le vert des blettes (sans les côtes). Le découper en lanières de 1 cm. Mettre dans une grande poêle (c’est très volumineux, c’est normal, en cuisant les blettes vont beaucoup réduire) avec ¼ de verre d’eau, couvrir et laisser cuire à feu très doux 15 minutes.
  • Lorsque les feuilles sont bien tendres, verser le tout dans une passoire et laisser refroidir.
  • Dans un saladier, battre les œufs, le sucre, l’huile et la poudre d’amande. Ajouter le rhum, les pignons et les raisins en mélangeant avec une cuillère en bois.
  • Presser les blettes pour en extraire le maximum d’eau et les ajouter à la farce.
  • Éplucher les pommes et les couper en fines tranches.
  • Étaler les 2/3 de la pâte, l’abaisser dans un moule à tarte beurréfariné. Piquer le fond à la fourchette. Ranger la moitié des tranches de pommes au fond, recouvrir de farce, puis à nouveau de tranches de pommes.
  • Étaler le restant de pâte et recouvrir la tarte en pinçant les bords pour les souder.
  • Découper une ouverture sur le dessus et enfourner à 200°C pour 40 minutes.
Note aux Sorciers :
La pâte est une variante de cette pâte brisée, faite avec 2 cuillères à soupe de sucre et 250 g de farine pour 50 g de poudre d'amandes (ce qui fait 1,5 fois les quantités de la recette de base).

11 commentaires

  1. J'aurais presque hâte d'avoir des blettes dans mon panier bio pour tester cette recette (alors que je déteste ça, en version salé) !

    RépondreSupprimer
  2. Ouh qu'elle a l'air bonne ! Moi j'adore la tourte de blettes sucrée, tu m'en gardes un 'tit bout ? ^^ Et sinon, tu disais ne pas trop quoi savoir faire de tes blettes en salé, tu peux toujours t'en servir pour faire des farces, ça se fait beaucoup à Nice.

    RépondreSupprimer
  3. Et oui, c'est une recette comme la tienne qui m'a battue au dernier concours de cuisine auquel j'ai participé! Bisous

    RépondreSupprimer
  4. pour l'avoir déjà faite il y a quelque temps, c'est une pure merveille!

    RépondreSupprimer
  5. C'est une grande découverte pour moi cette tarte aux blettes, et j'ai bien envie d'y goûter :)
    Cécile

    RépondreSupprimer
  6. Celles de mon bio cabas ont été cuisinées avec du sel....quelque chose me dit que les prochaines le seront avec du sucre.....

    RépondreSupprimer
  7. Merci les filles ! Pour moi aussi ça a été une vraie découverte, et pourtant je n'y croyais qu'à moitié^^

    RépondreSupprimer
  8. Plusieurs traces de pattes douteuses laissées ça et là sur le sucre glace ; de larges morceaux manquants ; des traces de coups de quenottes voraces laissées dans le peu de tourtes qui reste ; un sillage de miettes qui serpente jusqu'au nid de Preums.

    ...tous ces indices indiquent : "Goûté et approuvé par Preums" !
    (Souvent ils indiquent aussi que Preums va se faire savater le derrière, mais ça c'est une autre histoire...)

    RépondreSupprimer
  9. originale cette recette en effet pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  10. Gaëlle et Gaylord22 septembre 2013 à 20:44

    Testée cet après midi (de la main même de la sorcière siouplé !!), cette recette est une vraie surprise et un régal !
    Merci encore de votre chaleureux accueil !

    RépondreSupprimer
  11. Hé hé, merci à vous deux pour la visite (surtout celle en personne^^) ! Voua avez eu une version un peu différente de celle-ci, avec des prunes à la place de la deuxième couche de pommes. Je pense qu'elle est même meilleure...

    RépondreSupprimer