Dompter des brocolis sauvages {Gratin de pâtes aux brocolettis – amandes - jambon fumé}


Comme c’est le mois de Nowell qui commence, je m’étais dit que j’allais t’accueillir avec un sortilège de fête, des paillettes et des étincelles au bout de ma baguette, mais finalement le Chaudron a fait de la résistance et préféré ensorceler quelque chose de vert et biscornu : des brocoletti. Ne fais pas cette tête Voyageur, tu ne perds pas au change, parole de Sorcière !
 
Le brocoletti est étrange. C’est en tout cas ce que je me suis dit en le débusquant dans mon dernier panier AMAP (la Sorcière en apprend tous les jours !). C’est un drôle de légume, aussi appelé cime di rapa, composé de longues tiges aux feuilles très développées, surmontées de petits bouquets ressemblant à des sommités de brocolis. On peut consommer la totalité de la plante dont le goût se rapproche du brocoli et du chou avec plus d’amertume mais sa saveur est plus douce si on n’utilise que les feuilles les plus petites et tendres et les boutons floraux encore verts et fermés.
Pour résumer il s’agit d’une variété de brocoli sauvage. Mais comment le dompter ? Laisse tomber le fouet et le cerceau enflammé et essaie plutôt cette excellente formule magique improvisée avec des composants de sort courants dans mon Donjon : du jambon fumé alsacien dont le goût salé et carné équilibre celui très végétal des brocolettis, et une sauce à base de lait d’amande et d’amandes grillées pour adoucir leur amertume. Tout ça dans un gratin de pâtes plutôt léger et sain, avec ma formule préférée pour faire la meilleure croûte gratinée de l’univers (restons modeste) : du parmesan mélangé à des flocons de sarrasin… Alors, convaincu ?
 
 
 
Ce que le Chaudron a dompté
(pour deux aventuriers)
200 g de pâtes complètes
150 g de brocoletti
4 tranches de jambon fumé alsacien
50 g d’amandes effilées
20 cl de lait d’amande
20 cl de crème fleurette
1 noix de beurre
60 g de parmesan
30 g de flocons de sarrasin
poivre
  • Blanchir les sommités et les feuilles les plus petites et tendres de brocolettis à l’eau bouillante salée 5 minutes, égoutter et réserver.
  • Griller les amandes à sec dans une poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées et les réserver.
  • Faire fondre le beurre dans une poêle et y laisser dorer le jambon fumé découpé en lanières. Ajouter les brocoletti et mélanger, puis verser le lait d’amande, la crème, la moitié du parmesan râpé, trois bonnes pincées de poivre et laisser mijoter à feux doux 5 minutes. Ne pas saler car le jambon et le fromage le sont suffisamment.
  • Pendant ce temps, faire cuire les pâtes "al dente" (elles continueront leur cuisson dans le four en absorbant un peu de la sauce) et les égoutter.
  • Dans un plat, mélanger les pâtes, la sauce et les amandes grillées, saupoudrer du reste de parmesan et des flocons de sarrasin et mettre au four 15 minutes à 200°C.



 
 

7 commentaires

  1. Mmmmmh je ferai bien une adaptation au brocolis domestique (c'est ce qu'on trouve plus facilement par che znous)...

    RépondreSupprimer
  2. Preums a toujours rêvé de dompter les créatures les plus titanesques, tout en ayant vaguement conscience qu'il n'en avait pas les moyens. Mais à présent qu'il a entendu la Sorcière dire qu'on peut remplacer le fouet et le cerceau enflammé par des produits plus maniables, Preums a revu ses prétentions à la hausse !

    Il avance donc à grand pas en direction du Dragon de la Bibliothèque, brandissant avec détermination un baluchon d'amandes et de morceaux de jambon (à peine grignottés).

    Le Dragon, de son côté, observe avec surprise la petite bestiole ridicule qui se présente à lui avec sa garniture entre les pattes.

    C'est comme si un cochon bien gras s'avançait avec une pomme dans la gueule et une broche dans le...

    Bref.

    RépondreSupprimer
  3. Très original, on le préparerait bien pour notre raps du week-end :-)

    RépondreSupprimer
  4. @ Marion : Ca ira très bien aussi avec des brocolis de compagnie bien sûr ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ha oui, tu as raison, ça me tente bien :)

    RépondreSupprimer