Poires des lutins farceurs {noisette - choco]


Salut à toi Voyageur ! J’ai un peu délaissé le Donjon ces derniers jours, mais la vie de Sorcière est parfois pleine d’imprévus : la visite surprise d’une envoûteuse*, assister à deux sabbats halloweenesques en costume d’apparat… Et une quête périlleuse pour rapporter au Donjon un butin venu tout droit des terres lutines Normandes, le douillon de poire :



Pour faire simple, le douillon de poire est un fruit grossièrement enveloppé de pâte – à l’origine on utilisait un reste de pâte à pain pour ne pas le gâcher – et cuit au four.
Pour faire compliqué, on évide la poire, on la garni de la farce des lutins composée de moult bonnes choses, on s’embête à l’enrubanner d’une bande de pâte brisée parce que c’est joli, on peste parce que la pâte ne veut pas tenir en place, et on cuit au four.
Je te vois venir, Voyageur : tout ça pour en arriver à la même conclusion. Certes, mais les lutins farceurs** s’en sont mêlés, et puis le résultat en valait la peine : sous l’enveloppe croquante bien fermée, une poire toute dorée et fondante renferme un cœur précieux et parfumé…
Tu ne trouve pas que ce nouveau sortilège ressemble en tout point à un coffre au trésor ?
 
* La Sorcière a une très adorable amie qui fait 12h de train pour venir passer le week-end en sa compagnie, alors elle en profite^^
** Qui, comme leur nom l’indique, ont la manie de farcir tout ce qui leur tombe dans les pattes…




Ce quil faut mettre dans le Chaudron
1 œuf
4 poires dodues (Passe Crassane, Beurré Hardy…)
Pour la farce des Lutins:
4 cuillères à soupe de poudre de noisette
4 cuillères à soupe de miel crémeux
20 g de beurre mou
2 cuillères à café de cacao en poudre non sucré
  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Éplucher les poires en conservant la queue. Les évider par en dessous en creusant un cône avec un fin couteau pointu.
  • Mélanger dans un bol les ingrédients de la farce puis l’insérer dans les poires. Les réserver au frais couchées et non debout pour ne pas que la farce coule.
  • Étaler la pâte finement et séparer le blanc du jaune d’œuf.
  • Découper dans la pâte 4 cercles d’environs 8 cm de diamètre, et le reste en bandelettes de 1 cm de large.
  • Déposer les cercles dans un plat à four et sur chaque cercle dresser une poire farcie.
  • Badigeonner les bandelettes de blanc d’œuf (pour les faire adhérer) et les enrouler en spirale autour des fruits en faisant bien attention à les sceller entre elles et au fond de pâte sinon la farce se répandra dans le plat.
  • Découper des feuilles dans les chutes pour la décoration, les appliquer sur les douillons, et badigeonner de jaune d’œuf pour dorer.
  • Enfourner pour 45 minutes, jusqu’à ce que les douillons soient bien dorés.


Notes aux sorciers :
Inutile de pocher les poires (conseillé dans certaines recettes), elles cuisent suffisamment dans leur gangue de pâte et elles se tiennent mieux.
Les bandes de pâte doivent être fraiches – la pâte tiède est trop molle et difficile à manipuler – mais pas glacées car elles seraient cassantes. Les conserver au réfrigérateur avent utilisation.
Pour simplifier la confection des douillons, on peut découper la pâte en grands triangles, déposer les poires au centre et remonter les coins vers le sommet.
 

Sortilège à décliner avec des pommes (dans ce cas ce sont des bourdelots et non des douillons), et une pâte à tartiner à la cannelle en guise de farce par exemple… Miam !
 


Avec ce sortilège je participe au concours fruité de Pomliane de Sweet Kwisine :


 

10 commentaires

  1. Tel Midas, l'Ensorceleur essaie de transformer les pots d'échappement qu'il touche en or. Pour l'instant sans grand succès.

    De son côté la Sorcière semble bien mieux partie : elle parvient déjà à transmuter la chair des poires en pâte croustillante. Seule la queue des poires semble rebelle à ce contact magique.
    Ce détail rend Preums perplexe. Avec un regard inquiet en direction de son bas-ventre, il se promet de ne plus laisser la Sorcière s'approcher de lui...

    RépondreSupprimer
  2. Elles sont trop belles tes poires, et nul doute qu'elles sont bonnes, vu la farce ;) Bon alors, tu vas peut-être pas le croire, mais on a encore - et toujours - eu à peu près la même idée ! En fait, il y a fort longtemps (j'habitais encore chez ma mère, elle recevait des invités et je m'occupais du dessert), j'avais fait à peu près la même chose que toi mais il me semble que c'était avec des pommes, et au lieu d'une pâte brisée c'était une pâte feuilletée, et un coulis de fruit je crois. Je sais plus bien, faut que je retrouve la recette. Bref, ce que je sais, c'est que tout le monde avait adoré et que ces derniers temps, je m'en suis souvenue et je me disais que ce serait bien si je reproduisais la recette pour le blog ;) Mais j'ai pas encore eu le temps/l'occasion ! Et du coup, tu me devances encore ;)

    RépondreSupprimer
  3. Mmmmhh ! Ca a l'air fabuleux, ça donne envie d'en faire !
    Sauf que le ménestrel de l'Arbre n'est pas friand des fruits...
    Et l'Elfe tient à rentrer dans ses atours de dame encore un peu, donc adieu cure de délicieux fruits emprisonnés !
    A moins d'inviter quelques volontaires pour un thé, de proposer une douceur, et le ménestrel sucera sa cuillère ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Mais, mais, mais, elle est géniale cette recette! Trop belle, trop gourmande, trop réussie!! Je suis heureuse de découvrir ton blog que je n'avais jamais croisé! Je reviendrai te voir, à bientôt!!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour vos gentils commentaires !
    @ Nanie : tu devrais faire tes douillons de pommes et nous montrer le résultat, je suis très intéressée ;)
    @ Hécate : Moi moi moi, je suis volontaire pour le thé ! Surtout que j'ai vus sur ton arbre-blog que tu as du choix ! T'es juste un poil loin ;)
    @ Perrine : Ca c'est du commentaire enthousiaste que fait chaud à mon petit cœur de Sorcière !

    RépondreSupprimer
  6. Ok Grenadine, faut que je m'y mette ! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Miammmm, t'es cuillere en bois brut sont superrrrbe ou les as tu acheter *???

    RépondreSupprimer
  8. C'est gentil ! C'était un cadeau, je ne sais pas d'où elles viennent exactement, d'un marché dans les Alpes il me semble...

    RépondreSupprimer
  9. Pour le thé, si tu peux venir en mars à la convention de JDR, ton ensorceleur et toi pourraient avoir l'occasion d'en tester quelques-uns ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Je te dirai si c'est possible, j'espère de tout cœur qu'on pourra venir !

    RépondreSupprimer