Tartelettes rustiques aux tomates cerise


Entre donc Voyageur, les portes du Donjon sont à nouveau ouvertes ! Je ne t’ai pas oublié mais le combo rentrée des classes (= travail intensif 6 jours sur 7 à la librairie) + sortie de Guild Wars 2 (= soirées bien occupées à jouer avec l’Ensorceleur) m’ont bien occupée…
Mais voici un joli sortilège pour me faire pardonner : de petites tartelettes rustiques aux tomates cerise :

Après la grosse tarte aux tomates, sortilège de haut niveau pour Sorcière patiente (longue à préparer mais ça en vaut la peine), je te présente les tartelettes aux tomates cerise spéciales Chaudron paresseux : rapide (pas de pré-cuisson de la pâte, pas d’épluchage des tomates) et très simple (pas de moules à beurréfariner).
Et comme le résultat nous a enchantés l’Ensorceleur et moi, le Chaudron se repose un peu sur ses anses là… Il va falloir y mettre bon ordre, mais je lui laisse un peu de répit parce que c’est vrai que la pâte bien craquante à la polenta, les tomates parfumées, le pesto maison et le goût fumé du jambon alsacien font une délicieuse association.



Ce que le Chaudron a paresseusement mélangé
(pour 4 tartelettes) :
pâte brisée à la polenta
4 grosses cuillères à soupe de pesto maison
20 tomates cerise
2 tranches de jambon fumé (d’alsace pas exemple)
40 g de parmesan
  • Préchauffer le four à 200°C.
  • Diviser la pâte en 4 morceaux égaux.
  • Étaler chaque boule en un cercle (même irrégulier ça va). Disposer les cercles sur la plaque du four recouverte de papier cuisson avant de les garnir (si on tente de les déplacer après, c’est le carnage).
  • Étaler sur chaque cercle une cuillère à soupe de pesto. Disposer 5 tomates cerise coupées en deux sur chaque tartelette (peau vers le bas), ½ tranche de jambon effilochée et des copeaux de parmesan.
  • Replier les bords par-dessus la garniture sur environ 1cm.
  • Enfourner pour environs 20 minutes.
Notes aux sorciers :
La pâte brisée est faite à partir de cette recette, avec 1/3 de farine de sarrasin, 2/3 de farine de blé complète T110, plus une cuillère à soupe de polenta et une cuillère à soupe de graines de pavot.
On met les tomates peau en dessous pour éviter que leur jus détrempe la pâte.



Ils sont moyennement amusants les élèves cette année, pas beaucoup de perles… mais je ne perds pas espoir, l’année ne fait que commencer. En voilà quand même quelques unes entendues la semaine dernière :
« Alors le prof il nous demande  Des sourires et des hommes » 
« Il me faudrait un livre sur des chaussures là… ah oui : Le fourbi d’escarpin » (à ce moment j’ai pensé que c’était tout à fait la description de mon placard à chaussures^^).

PS : Et un jeu bonus dans la foulée : qui saura décrypter les demandes approximatives des élèves (et de leurs mamans, la deuxième phrases ne sort pas de la bouche d’un enfant) ?
 






15 commentaires

  1. Merci Kim ! J'aime bien explorer ton blog moi aussi !

    RépondreSupprimer
  2. Les bouquins c'est " Des souris et des hommes", de Steinbeck si je ne m'abuse, et l'autre c'est " Les fourberies de Scapin", de Molière bien entendu ;). Très drôle au passage "Le fourbi d'escarpin" ! ^^
    Sinon, tomate, pesto, jambon fumé, parmesan, excellente association.

    RépondreSupprimer
  3. Que de bonnes saveurs dans cette tarte. J'adhère totalement au concept de la tarte rustique, c'est simple à réaliser, et délicieusement bon !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour les titres, et merci pour les compliments ! C'est vrai que les tartelettes rustiques comme ça c'est bien pratique et simple, et plutôt présentable bien que fait à l'arrache.

    RépondreSupprimer
  5. Très sympa cette tartelette, j'aime beaucoup...

    RépondreSupprimer
  6. Preums observe la Sorcière et l'Ensorceleur en train de jouer. Et Preums en a les yeux exorbités (comprendre : encore plus exorbités qu'en temps normal) car "jouer", pour ces entités maléfiques, celà signifie prendre le contrôle de pauvres hères par le biais de la boule de cristal, et les diriger comme des pantins.

    L'Ensorceleur n'est d'ailleurs pas le dernier à changer la coiffure et les vêtements des malheureux qu'il tourmente. Lorsque le résultat lui convient à peu près, il envoie sa victime hanter la lande tel un serial-killer psychotique qui s'attaque à tout ce qui bouge. Il abat aussi les arbres, arrache les oignons du sol, et se défoule à coups de pioche sur de pauvres roches qui ne demandaient rien à personne !

    Le pire c'est que comme il n'est pas doué, l'Ensorceleur voit souvent son "avatar" se faire dépecer, noyer, ou briser lors d'une chute. Et ça contrarie l'Ensorceleur dont les yeux s'injectent encore davantage de sang (à moins que ce ne soit parce-qu'il passe trop de temps devant la boule de cristal)...

    RépondreSupprimer
  7. Vous l'aurez compris d'après le rapport détaillé de Preums, L'Ensorceleur et moi passons beaucoup de temps sur Guild Wars ^^

    RépondreSupprimer
  8. Elles ont l'air bien délicieuses ces petites tartes, j'adore le côté rustique. On peut aussi remplacer le parmesan par de la mozzarella (je pense :-) et décorer de feuilles de basilic.

    RépondreSupprimer
  9. Alors on les voit un peu sur la dernière photo, j'avais décoré les tartelettes avec des fleurs de basilic (c'est les petits bourgeons verts)^^ La mozza oui pour le côté filant, mais je préfère le goût du parmesan !

    RépondreSupprimer
  10. Cette recette fait partie d'une Spéciale Chaudron Paresseux mais je les trouve vraiment craquantes et je ne doute pas du goût avec les ingrédients ... Bises. Nathalie

    RépondreSupprimer
  11. Tiens, une fée dans le Donjon ! Merci pour ce gentil commentaire !

    RépondreSupprimer
  12. Ah ah GW2 ! En flagrant délit !
    Ici on s'est mis à Lord of the ring online, pas convaincu par la bêtatest de monsieur. Et gratuit, ça ne gâche rien ^_^
    Sinon en parlant de jeux, la convention de jeux de rôle de ma ville (Chambéry, Savoie) aura lieu les 23 et 24 février 2013.
    Certes c'est une information précoce, mais voilà qui aura été dit ;-)

    RépondreSupprimer
  13. J'ai joué pas mal à LOTRO mais ça m'a lassée, pourtant j'aimais bien ma hobbite voleuse ! GW2 est vraiment sympa, très intuitif, c'est plutôt cool comme jeu. Noté pour ta convention, je na pense pas venir, je pose déjà es vacances deux semaines plus tard pour le festival Trolls et Légendes à Mons (Belgique). C'est pas trop loin de chez toi je crois !

    RépondreSupprimer