Velouté de panais à la noisette

Il y avait longtemps que je ne t’avais pas servi un bol de brouet de Sorcière Voyageur, tu sais, une potion un peu inquiétante avec des ingrédients bizarres dedans ? C’est un coup à perdre l’homologation Donjon EnsorceléTM ça (la Caisse des donjons est un poil tatillonne…), alors voici de quoi  mettre mon Chaudron en règle :
L’ingrédient bizarre (mais très bon rassure-toi) c’est le panais : un légume racine ancien, camouflé en une sorte de grosse carotte blanche. C’était un aliment de base au Moyen-âge, qui a été ensuite détrôné par l’apparition de la pomme de terre au goût plus neutre. J’ai découvert le panais l’année dernière (mode médiéval ON) et j’ai entrepris de lui rendre son trône de roi des légumes. Parce que :
1 – son goût est un délice, complexe, épicé, entre le céleri-rave, la carotte et l’anis (enfin, c’est difficile à décrire, je parie qu’une autre personne y trouverait des saveurs totalement différentes…).
2 – il a une texture parfaite pour faire des veloutés crémeux, en ajoutant quelques noisettes croquantes, c'est parfait !
3 – moi, un légume royal qui se déguise en grosse carotte rustique pour entrer dans les cuisines en douce, je trouve ça plutôt fun ! En fait, le panais, c’est un petit finaud, c’est plutôt sympathique pour une grosse légume^^
 
Ce qu'il faut placer dans le Chaudron
(pour 6 bols)
8 panais
4 patates moyennes
1 poireau
1 petit oignon
1 cube de bouillon de légumes bio dans 2 litres d’eau
une poignée de noisettes
50 g de parmesan
+ 6 cuillères de crème fraîche
  • Éplucher et couper les légumes en morceaux. Émincer l’oignon et le poireau.
  • Faire revenir l’oignon et le poireau quelques minutes dans un peu d’huile dans une cocotte. Ajouter les morceaux de patate et panais, le cube de bouillon émietté, couvrir d’eau et laisser cuire 1h.
  • Mixer finement ce contenu de la cocotte au mixeur plongeant (procéder en plusieurs fois). Saler et poivrer.
  • Griller les noisettes à sec dans une poêle pendant 5 minutes, les hacher grossièrement.
  • Servir la soupe dans des bols, saupoudrée de noisettes hachées et de copeaux de parmesan, avec une cuillère de crème fraîche épaisse.

 
Et voila, une soupe délicieuse nature grâce au goût marqué du panais, mais testée aussi mélangée à une pincée d’épices rapportées de Marrakech (composition non identifiée mais plutôt anisée), c’était très bien aussi.

7 commentaires

  1. Il me plait bien ce petit velouté ! Avec le retour de panais c'est une recette que je testerais bien !

    RépondreSupprimer
  2. Dans le Donjon, la pitance est prévisiblement originale. Prévisible parce-que ça va encore être du gruau (ou en avoir l'aspect, l'odeur, ou encore la voix. Oui oui : la voix ! Brrr...). Mais originale.
    D'ailleurs Preums est impatient mais quelque peu inquiet de découvrir ce gruau aux légumes "pas nés" qui mijote dans le Chaidron...

    RépondreSupprimer
  3. un régal ce velouté avec un petit goût d'automne apporté par la noisette, j'adore !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos gentils commentaires ! Oui, c'est une vraie soupe d'automne, la panais est vraiment à découvrir !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour! Je suis arrivée sur ce blog complètement au pif, en cherchant une recette de pâte à tartiner à la cannelle. Ça fait deux heures que je remonte tous les posts et que je lis toutes les recettes en salivant.

    Je crois que je vais aller tester un truc.

    RépondreSupprimer
  6. Mummm je goûterai bien ton "truc"!!!
    bisous

    RépondreSupprimer
  7. Oh, merci ! Et bienvenue Louisette, fais comme chez toi !

    RépondreSupprimer