Tartelettes poire et crème aux noisettes

Toujours faim Voyageur ? Voici un petit sortilège tout en délicatesse, à la noisette et aux poires :




Cette jolie association m’a été inspirée par Damoiselle Mély et son Chaudron pastel, ensuite j’ai bricolé avec les lubies du moment de mon Chaudron : de la purée de noisette nature, une petite brique de crème amande cuisine achetée il y a longtemps au cas où (au cas où quoi ? aucune idée, mais elle tombait à pic^^), et la pâte sablée croustillante dont je t’ai déjà rebattu les oreilles ici et .
Ce sortilège se prépare en plusieurs fois et j’ai monté les tartelettes au dernier moment : d’abord les fonds de tarte cuits à blanc, puis la crème à la noisette et au sirop d’érable (deux saveurs qui s’accordent comme un piano^^) qu’il faut laisser refroidir avant de l’utiliser, et enfin les poires crues qui contrastent avec la douceur sucrée des tartelettes.



Ce qu'il faut assembler dans le Chaudron
(pour 6 tartelettes)
20 cl de crème amande cuisine
1 cuillère à soupe de purée de noisette
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à café bombée de Maïzena
1 cuillère à soupe de lait
3 poires
  • Préparer la pâte sablée au moins deux heures à l’avance comme indiqué dans la recette. Pour laisser la vedette aux poires et aux noisettes, je l’ai faite nature.
  • Après deux heures au frais, étaler la pâte et foncer de petits moules à tartelette. faire refroidir 10 minutes au congélateur, le temps de préchauffer le four, puis enfourner. Lorsque les fonds de tarte sont cuits, laisser refroidir quelques minutes puis les sortir des moules et les poser sur une grille, ainsi ils seront bien croustillants.
  • Faire chauffer à feu très doux dans une casserole la crème d’amandes avec la purée de noisette et le sirop d’érable en remuant pour délayer le tout.
  • Délayer la Maïzena dans le lait et verser dans la crème chaude en fouettant. Faire épaissir à feu doux en remuant sans cesse.Retirer du feu et passer au chinois s’il y a des grumeaux.
  • Lorsque la crème a tiédi, en verser 3 cuillères à soupe dans chaque fond de pâte sablée, peler les poires, les découper en tranches fines, et les ranger en jolies rosaces.

Notes aux sorciers :
Comme la pâte sablée est déjà très riche, la crème est peu sucrée, mais on sent très bien la saveur du sirop d’érable et celle de la noisette. Il faut laisser la crème tiédir avant de remplir les fonds de tarte pour éviter qu’ils ne ramollissent.
Le passage des fonds de tarte au congélateur avant la cuisson permet que la pâte ne s’affaisse pas dans le moule.
Les poires que j’ai utilisées sont de petites Williams rouges. Pour tout te dire, je les ai choisies parce qu’elles étaient trop choupinettes et pile à la taille de mes moules à mini tartelettes (et on ne critique pas mes critères de sélection !). Le hasard a bien fait les choses : elles sont très parfumées, un peu acidulées, et parfaites dans ce sortilège !

6 commentaires

  1. mmmmh trop appétissante ta tartelette !

    RépondreSupprimer
  2. L'amoureux adore les poires et moi la noisette, alors je note cette recette dans mon grimoire !

    RépondreSupprimer
  3. Preums a toujours relevé des signes inquiétants de folie chez la Sorcière comme chez son Ensorceleur, mais jamais jusqu'à présent il n'avait noté combien ces manifestations les rendait semblables.
    L'Ensorceleur s'occupe des golems de pierre ou d'argile en les chauffant à blanc puis en les refroidissant subitement, en alternant des sortilèges de flammes puis de givre magiques.
    La Sorcière s'occupe de ses tartelettes en givrant la pâte puis en la livrant par surprise aux flammes de l'âtre (avec un grand rire dément).

    Finalement à bien y réfléchir c'est chaud/froid d'un côté et froid/chaud de l'autre. Grâce à cette différence, Preums peut sans vergogne préférer les tartelettes démentes de la Sorcière plutôt que le broyat de golems de l'Ensorceleur.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour petite sorcière ! :-)
    Ravie que cette association t'est inspirée, et que tu en aies sorti une nouvelle recette de ton chaudron :-)

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour vos gentils commentaires !
    Kaellie : dans mon Donjon c'est l'inverse : j'adore les poires et l'Ensorceleur est plutôt oisettes. Teste et n'hésite pas à transformer la formule, et à revenir dire ce que tu en as pensé !
    Mély : Ton Chaudron m'inspire beaucoup en réalité, il y a des chances pour que je t'emprunte d'autres sortilèges...

    RépondreSupprimer