Givre de pommes au cidre

Le Chaudron souffle le chaud et le froid en ce moment ! Après la marmite de soupe bien chaude, les manettes et leviers se sont déplacée en position « été » (ou sorbetière), occasionnant moult panaches de fumée et cliquètements de rouages. Tout ça pour une bien jolie potion aux saveurs d’automne : une glace aux pommes et au cidre.


Au départ, j’avais prévu de préparer du pain perdu pour sustenter mes cobayes. J’avais aussi dans l’idée un contraste chaud/froid et un sorbet aux pommes et au cidre qui me trottait dans la tête depuis quelques temps. Et comme je n’aime pas beaucoup voir trotter les sorbets en vain et sans but, j’ai rassemblé le tout dans une même écuelle !
Le sortilège est très simple : pour faire court, j’ai mis à turbiner une compote de pommes bien parfumée à la vanille et ensorcelée d'un peu de cidre. Le résultat n’est pas une crème glacée (pas de crème ni lait), et ne ressemble pas non plus à un sorbet car la glace est très onctueuse. Pour toi ce sera donc du Givre de pommes^^
Le pain perdu tu ne le verras pas, il a été dévoré et j’ai oublié de lui tirer le portrait, mais je t’en parlerai une autre fois !

Ce qu'il faut mettre dans le Chaudron
800 g de pommes
50 g de miel (de lavande pour moi)
20 cl de cidre
  • Éplucher les pommes, enlever les pépins et les couper en petits morceaux. Les mettre dans une casserole avec le sucre, le miel et la moitié du cidre et faire cuire à couvert et à feu doux jusqu’à ce que les pommes soient fondantes.
  • Écraser grossièrement les pommes à la fourchette, laisser refroidir.
  • Mettre à turbiner 20 minutes dans la sorbetière en ajoutant le reste de cidre puis faire prendre au congélateur au moins 2 heures.
Notes aux Sorciers :
Là j’ai utilisé du cidre rosé, délicieux à boire seul, même pour moi qui ne suis pas une adepte de cette boisson habituellement : il est doux, un peu acidulé et fruité. Peut-être pas le plus adapté pour cette formule, on ne le sentait pas beaucoup, je pense qu’un bon cidre brut un peu plus amer aurait eu un goût plus distinct, ou alors il faudrait en mettre davantage.
Pour les pommes il y avait dans le Chaudron 3 Granny Smith acidulées et 3 pommes Tentation plus douces.

3 commentaires

  1. D'un côté la Sorcière qui tourne le dos, apparemment occupée à domestiquer une chose grumeuleuse semi-liquide et apparemment givrée (ce qui correspond à la description d'une bonne partie des horreurs qui hantent le Donjon, si on y réfléchit bien).

    De l'autre du pain perdu qui repose hors du Chaudron, et qui espère sans doute secrètement qu'une bonne âme daigne lui accorder toute son attention.

    Ca tombe bien : Preums se sent d'humeur charitable, et le pain perdu n'est pas fait pour l'être vraiment, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai malheureusement pas de sorbetière, j'admire ta recette qui a l'air si délicieuse et raffraîchissante et bien originale (comme d'habitude :-)

    RépondreSupprimer