Crumble craquant aux tomates et parmesan

Ah, tu tombes bien Voyageur, j’ai justement besoin qu’on m’aide à faire un sort aux tomates qui envahissent mon Donjon depuis un mois ! De grosses cœur-de-bœuf, des allongées, des cerises, de petites olivettes, des rondes : j’ai droit à toute la famille.
Note bien que je ne m’en plains pas, pour tout dire j’ai décidé d’adhérer à une AMAP pour être sûre de manger enfin de bonnes tomates. Alors, oui, elles sont parfaites … et abondantes, c’est la saison après tout ! Après une tarte d’été délicieuse (et moult salades variées), le Chaudron a crachoté une potion vraiment merveilleuses si on les ensorcelle avec un crumble croustillant.


D’habitude j’utilise de la chapelure dans la pâte à crumble salée. Comme je n’en avais pas j’ai mis des flocons de céréales (des fois faut pas trop chercher^^). Oui oui, j’entends parfaitement ce que tu penses, insolente créature : « la bonne excuse ».
Hum… certes, mais devine quoi ? C’est le crumble le plus crousti-croquant que j’ai préparé, avec un petit goût de céréales qui varie selon les flocons qu’on utilise. Là j’ai mélangé des flocons de riz très croustillants et d’avoine au goût neutre. Mais je testerai bien avec des flocons de sarrasin la prochaine fois pour un goût plus marqué. Formule adoptée !

Ce qu'il faut jeter dans le Chaudron
Pour la pâte :
40 g de farine complète
40 g de flocons de céréales
40 g de parmesan
20 g de beurre froid
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à café de sel
thym
Pour les tomates :
6 grosses tomates
 1 pincée de sucre
sel, poivre
1 branchette de romarin
20 g de parmesan
  • Peler les tomates, les épépiner et les couper en huit. Les disposer dans une poêle, saupoudrer de quelques pincées de sel et faire chauffer à feu doux 15 minutes. Enlever l’eau rendue au fur et à mesure. Ajouter le sucre, le romarin, le poivre et le parmesan en lamelles. Couvrir.
  • Pendant ce temps, préparer la pâte à crumble : passer rapidement le parmesan au mixer. Faire griller les flocons de céréales à la poêle 5 minutes, puis les mixer grossièrement (rester quand même un minimum poli, hein). Mélanger le parmesan, les flocons de céréales, la farine, le sel et le thym. Ajouter les matières grasses et sabler la pâte en grosses pépites. La répartir sur du papier cuisson et  mettre au four sur la plaque à 160°C pour 15 minutes.
  • Verser les tomates dans un plat allant au four, recouvrir de crumble, et remettre au four pour 10 minutes.
Notes aux sorciers :
L’idéal est d’utiliser des tomates Roma allongées, qui ont beaucoup de chair et très peu de pépins. Cette fois j’ai aussi ajouté quelques petites tomates olivettes.
La pré-cuisson du crumble permet que la pâte cuise sans se détremper au contact des tomates, comme ça elle est bien croustillante. Le passage du plat au four ne fait que réchauffer le tout…

12 commentaires

  1. Miam !
    Seul petit problème: chez moi, ça caille trop, je vais devoir me rabattre sur des beignets de tomates vertes ^^

    RépondreSupprimer
  2. il faut toujours faire avec ce qu'on a!....superbes ces crumbles!....je pense que ça se fera un de ces jours ici!...

    RépondreSupprimer
  3. Merci les filles ! Jamais testé les beignets de tomates vertes, mais j'adore le film ^^

    RépondreSupprimer
  4. Il m'a l'air bien délicieux ce petit crumble...
    Moi aussi, j'adore ce film

    RépondreSupprimer
  5. Mon AMAP me submerge aussi de tomates de toutes sortes, le hic, c'est qu'à la maison, je suis la seule à en manger >_<
    Comme le concombre !
    Alors autant la tomate, on peut en faire de la sauce à garder, autant le concombre, j'ai pas d'idée !

    RépondreSupprimer
  6. PS : je t'ai envoyé un petit email ^_^

    RépondreSupprimer
  7. Oui, pour les tomates c'est sûr qu'on peut les conserver facilement en sauce ou séchées. Pour les concombres je n'ai pas de solution à te proposer, moi je ne les fait qu'en Tzatziki...

    RépondreSupprimer
  8. J'ai essayé le tzatziki, mais je t'avouerai qu'au bout d'un concombre (et donc une semaine), j'en ai marre de ce plat...
    Je les ai fait avec mes tomates.
    Bonne idée, faut que je sèche mes tomates, bon sans déshydratateur, ça va être tendu, heureusement j'ai un four !

    RépondreSupprimer
  9. quel magnifique recette sa a l'air délicieux ce crumble merci du partage bisous

    RépondreSupprimer
  10. Pour les tomates au four c'est possible mais très long, je me renseignerai...
    Merci pour ton commentaire Ratiba !

    RépondreSupprimer
  11. je viens de proposer deux recettes de chefs à base de tomate dont une en dessert. voilà qui pourrait t'intéresser. bonne journée

    RépondreSupprimer
  12. La situation est étrange : Preums se sent observé et ne peut se départir d'une étrange sensation de déjà-vu.

    Sur la table de la cuisine il y avait une montre à gousset. A côté
    il y avait du crumble aux tomates dans une petite cassolette, avec une fourchette plantée dedans, et au bout de la fourchette une petite étiquette avec écrit "MANGEZ MOI" dessus.
    Obéissant, Preums a tenté de ronger la fourchette avant de préférer tenter sa chance avec le crumble.

    A peine a-t-il goûté à ce plat que les aiguilles de la montre se sont mises à tourner à vive allure et à contre-sens et Preums a filé sous le meuble le plus proche loin de cette montre folle.

    Bien dissimulé, Preums observe une petite créature à l'apparence ridicule et à l'air bête qui s'approche de la table, avec sa montre à gousset, sa cassolette et sa fourchette dessus. Et la bestiole essaie de ronger la fourchette ! Quelle bécasse celle-là !
    Tiens c'est amusant, cette bestiole ressemble à celle qui observe Preums derrière certaines vitres lorsqu'il passe devant. Preums l'a baptisée "la créature du miroir"...

    RépondreSupprimer