Cranachan corse - le dessert mutant



Ce dessert c’est un peu le grand écart culinaire qui fait voyager d’un bout à l’autre du continent, des vertes et sauvages landes écossaises aux arides et sauvages montagnes corses. Mutant certes, mais si bon !


L’idée de départ de ce sortilège vient d’un excellent livre rapporté au Donjon il y a au moins deux ans, dans lequel il était question d’un dessert traditionnel écossais très très appétissant à base de flocons d’avoine grillés, de fromage à la crème et de framboises macérées dans du whisky. Bon, je préfère te prévenir que si tu es à cheval sur la tradition tu ferais bien de descendre de selle et de ranger tes éperons car le sortilège a été détourné par le Chaudron de manière très… méditerranéenne. C’est bon, tu ne vas pas me faire une attaque ? Alors voici ce qu’il s’est passé :
Là où les choses se corsent (tu vas voir que tout ceci est très logique malgré les apparences), c’est que pour envoûter le cranachan il faut du cream crowdie, un fromage frais écossais à base de crème double, fort en goût et à la texture granuleuse. Le genre de produit introuvable en pays donjonesque, mais qui m’a fait penser à un autre fromage courant par ici : le brocciu corse (et voila, on retombe sur nos pattes, je te l’avais bien dit^^) au lait de brebis. Ensuite, j’ai trouvé dans mon panier AMAP des abricots bien sucrés et parfumés très appétissants qui iraient très bien dans de sortilège à la place des framboises. Et puis j’avais bien envie de tester l’association abricot et romarin typique du sud-est. J’ai gardé le whisky pour faire un bon sirop avec les abricots rôtis et le miel, et évidemment les flocons d’avoine grillés et caramélisés, miam !
Je n’ai jamais eu la chance de goûter à un cranachan traditionnel, ça me plairait bien (message subliminal à l’Ensorceleur^^), mais en attendant la version corse concoctée par le Chaudron est une alternative tout à fait délicieuse, et la combinaison des abricots et du romarin approuvée à l'unanimité des goûteurs (au nombre de deux, et c'est déjà pas mal !).

 
Ce qu’il faut mettre dans le Chaudron 
(pour 2 aventuriers)  
6 abricots
1 branche de romarin
2 cuillères à soupe de miel fort en goût (de sapin par exemple)
3 cuillères à soupe de whisky
200 g de brocciu
50 g de fromage blanc
100 g de gros flocons d’avoine
80 g de sucre blond bio

  • Mélanger le miel et le whisky. Couper les abricots en deux, ôter les noyaux et les disposer dans un plat. Saupoudrer des aiguilles de romarin et arroser du mélange miel et whisky. Enfourner pour 15 minutes à 200°C.
  • Mélanger le brocciu et le fromage blanc rapidement à la fourchette, pour conserver la texture granuleuse.
  • Faire griller les flocons d’avoine dans une poêle sèche quelques minutes (attention, ça brûle vite). Ajouter le sucre et laisser caraméliser. Verser le tout sur une feuille de papier cuisson et laisser refroidir.
  • Dans une assiette (ou dans un verre), disposer les abricots égouttés, le mélange de fromages, napper du sirop rendu par le jus des abricots mélangé au miel et au whisky, puis saupoudrer de flocons caramélisés.



Notes aux Sorciers :

Le brocciu est un fromage frais de brebis au goût assez typé et « fromagé ». Je trouve qu’il équilibre bien le côté sucré du dessert mais tu peux le remplacer par du fromage blanc mélangé à un peu de mascarpone si tu préfères un goût plus neutre et frais.

Dans la recette traditionnelle on mélange les flocons d’avoine grillés au fromage frais mais je préfère les ajouter au dernier moment pour garder le côté croustillant.

Laisser tiédir les abricots avant de les disposer sur le fromage bien froid pour éviter que ce dernier ne fonde.

Les quantités données pour les flocons caramélisés te permettront d’en saupoudrer sur d’autres desserts comme une salade de fruits, de la pannacotta, de la compote 






Et pour la route, voici la version que j’ai préparée il y a deux ans juste après avoir acheté le livre (Le répertoire des Saveurs, éd. Marabout, je t'en parlerai plus en détails bientôt) : aux pêches et mûres, et de mémoire il me semble que je n’avais mis que du fromage blanc : 




7 commentaires

  1. ben tu vois, recette inconnue au bataillon! Dans sa version écossaise ou corse! Mais elle me plairait tout à fait il n'y a que des bonnes choses dedans. je me demande si une version martiniquaise genre ananas, rhum et fromage frais serait sympa aussi...

    RépondreSupprimer
  2. Je pars en voyage de noces en Ecosse l'année prochaine. J'ouvrirai l'oeil pour voir si je peux goûter ce plat (que je ne connaissais pas d'ailleurs). En tout cas, j'aime beaucoup la manière dont tu l'as revisité !

    RépondreSupprimer
  3. @ Cécile : Ah mais oui, un cranachan martiniquais me semble une très bonne idée !

    @ Hecate18 : Toutes mes félicitations !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu la chance de goûter ce dessert en version fruits secs (dattes, raisons, etc) au The Dogs à Edimbourg (adresse que je recommande chaudement), et c'était merveilleux !
    Hecate18 : si tu sa besoin de "tuyaux" pour Edimbourg, n'hésite pas à me demander, nous y sommes allés pour mes 30 ans en janvier dernier ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Il me semblait bien que tu y étais allée. Aux fruits secs ça me tente bien pour cet automne, avec quelques raisins frais aussi... Tu me donnes des idées pour de prochaines recettes ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup les grands écarts culinaires et celui est particulièrement réussi. belle idée

    RépondreSupprimer
  7. Heureusement pour lui, l'Ensorceleur porte une amulette +10 contre les messages subliminaux. De toutes façons avec son modificateur de -5 aux tests d'Intelligence, il est quasiment immunisé aux allusions subtiles.

    A bonne entendeusatrice... entendante... entendeuse ?

    - Preums -

    RépondreSupprimer