Praliné coco {+ truffes choco-praliné}



Tu n’as pas englouti assez de sucre pendant les fêtes Voyageur ? Alors j’ai ce qu’il te faut pour bien commencer l’année après ces derniers jours de diète : du praliné maison bien onctueux, un peu croquant et à peine parfumé à la noix de coco :



Le praliné c’est très simple et économique : des noisettes, des amandes et du sucre, éventuellement une cuillère d’huile, rien d’autre (compare avec le prix du pot de praliné du commerce pour voir). C’est aussi un sortilège très rapide à lancer : une quinzaine de minutes d’incantation et c’est plié. Après, tu peux faire des tas de choses de ton pot, enfin, si tu ne l’as pas terminé à la petite cuillère bien sûr…
Tu seras d’accord avec moi, avec tous ces avantages, on voit mal pourquoi se priver de cette potion merveilleuse et délicieuse*. Le sortilège que je te propose est des plus classiques, avec juste un petit test en ajoutant une cuillère d’huile de coco pour faciliter le mixage. Même si on en met très peu, elle apporte une légère saveur de coco bien agréable.

* Première bonne résolution de la Sorcière pour 2015 : balancer sa modestie à la face du monde (c’est tellement élégant !)
 





Ce qu’il faut mettre dans le Chaudron 
75 g de noisettes non mondées
75 g d’amandes non mondées
150 g de sucre bio blond
1 cuillère à café d’huile de coco 

  • Faire dorer les amandes et les noisettes entières à feu doux dans une poêle sèche pendant 5 minutes en surveillant pour qu’elles ne brûlent pas. Verser le tout dans un torchon propre, le refermer en un baluchon et frotter le tout entre les mains pour qu’une partie de l’enveloppe des noisettes se détache. En profiter pour faire un massage du dos avec le nouet de noisettes chaudes, ça réchauffe et ça fait du bien aux cervicales^^ 
  • Les verser dans une grande poêle ou casserole, saupoudrer de sucre et porter sur feu moyen. Le sucre va fondre en caramel. Si des cristaux ou de gros amalgames de sucre se forment, baisser à feu doux pour ne pas que le caramel devienne amer et remuer doucement avec une cuillère en silicone. 
  • Lorsque les noisettes et amandes sont bien enrobées de caramel, verser le tout sur une feuille de papier cuisson et laisser refroidir. 
  • Casser la plaque en morceaux, mettre dans le mixer et réduite d’abord en poudre, c’est le pralin croquant, puis en pâte et enfin en crème onctueuse. L’opération prend entre 5 et 10 minutes, et est facilitée en ajoutant une cuillère à café d’huile de coco.


Et comme cette recette est très facile et rapide à réaliser (mais oui, je viens de te le dire), le Chaudron, dans un excès de zèle plutôt inattendu, en a profité pour envoûter dans la foulée des truffes au chocolat et praliné, enrobées d’éclats d’amandes et de pralin croquant. Je sais, on est en janvier 2015 et les truffes au chocolat, c’est tellement décembre 2014… Mais hey, si le Chaudron d’une Sorcière de préoccupait du calendrier il serait un peu la honte de la communauté ensorcelée… Et puis, j’ai préparé ces truffes pour les offrir à mes cobayes hier soir, je voulais leur garder la surprise !



Ce que le Chaudron a ensorcelé
(pour environs 40 truffes)
120 g de chocolat au lait
100 g de chocolat noir
100 g de praliné maison
10 cl de lait d’amande
50 g d’amandes effilées + 50 g de pralin en poudre
  • Hacher le chocolat (ou utiliser des pistoles à pâtisser) et le mettre dans un saladier.
  •  Faire chauffer le lait d’amande jusqu’à frémissement et le verser sur le chocolat. Laisser reposer une minute puis mélanger avec une cuillère en bois jusqu’à obtenir une ganache bien lisse. 
  • Ajouter le praliné, mélanger et laisser refroidir à température ambiante, puis mettre au frais au moins une heure. 
  • Préparer l’enrobage : faire dorer les amandes à la poêle à feu doux, les broyer grossièrement avec les doigts et les mélanger au pralin. 
  • Prélever des portions de ganache avec une petite cuillère, les laisser tomber dans le bol d’enrobage et les rouler rapidement avec les doigts pour les recouvrir d’amandes. Disposer les truffes côte à côte dans un grand plat et placer au réfrigérateur pour plusieurs heures.

Notes aux Sorciers :

Plus on laissera brunir le caramel, moins le praliné aura le goût sucré.
Utiliser des amandes et des noisettes non mondées, c’est meilleur au goût.
Lors du mixage, le frottement va faire chauffer légèrement la préparation, c’est normal et cela favorise la transformation en crème en libérant l’huile contenue dans les noisettes et amandes.
Pour les truffes, j’utilise les très bons chocolats Valrhona : le lait Jivara, pas trop sucré, et le noir Caraïbe.
Les truffes sont presque sans lactose, si on excepte le lait contenu dans le chocolat au lait ^^





Je profite de ce billet pour vous souhaiter une belle année pleine d’aventures dans des contrées faites de ruisseaux de sauce tomate, de monts brumeux de meringue et d’étendues gelées de sorbet.
Et une année particulièrement joyeuse et gourmande à mon adorable copine de blog Hécate, qui m’a fait un cadeau à la fois instructif et passionnant avec ce beau livre, tout à fait en accord avec l’ambiance du Donjon :Gastronogeek !
Et surtout une année encore plus magnifique à mon Ensorceleur adoré, mon Préccccieux, mon premier goûteur, qui teste bravement et sans à priori les trucs parfois farfelus qui finissent dans ta gamelle !


 

5 commentaires

  1. Eh bien moi j'ai eu la chance de faire partie des cobayes ayant reçu leurs petits ballotins de truffes ! ^^ Merci encore !

    RépondreSupprimer
  2. Il faudra que je teste mais sans amande. Je suis allergique, et c'est bien dommage. Merci en tout cas pour cette recette simple et bonne année.

    RépondreSupprimer
  3. De rien Nanie ! Ca vous a plu ?
    @ Othermomix :Avec seulement des noisettes je pense que ce sera excellent ! Bonne année à toi aussi et merci pour ton gentil message !

    RépondreSupprimer
  4. Pour avoir eu le privilège de goûter ce praliné : une tuerie, une vraie. Totalement addictif, à peu près comme le salidou du Chaudron (j'ai suivi la recette une fois, maintenant c'est THE recette de salidou de mon Arbre).

    RépondreSupprimer