Sirop de cacao pour napper un peu tout



Tu l’as vu sur le cheesecake praliné de la dernière fois, et peut-être même que c’est ce qui t’a le plus alléché dans les photos (la Sorcière gagne 1 point en « psychologie du gourmand ») ! Alors comme annoncé voici le sortilège du sirop de cacao que tu pourras même utiliser pour napper moult autres desserts :


Le sortilège est un simple sirop de sucre et de poudre de cacao amer : pas de chocolat, par de beurre ni de crème. C’est ce qui rend sa texture si facile à utiliser : le sirop est épais et bien nappant, il ne durcit pas au froid et reste fluide – contrairement à du chocolat fondu – ce qui permet de l’utiliser sur des desserts froids sans les réchauffer (l’idéal sur une glace). Autre avantage : il se conserve très bien plusieurs jours dans un bocal fermé au frigo, pas de risque de moisissure, le sucre étant un excellent conservateur. Là il me reste un demi pot préparé il y a 2 semaines et il est toujours aussi bon.

Comme cette sauce au cacao est très facile à envoûter et se garde bien, tu vas finir par faire comme les occupants du Donjon et en mettre un peu partout : sur le cheesecake évidemment, pour napper des petits suisses, dans des pots de confiture de poire (il faudra que je te montre ça)… Et un petit truc terrible testé pour le petit déjeuner d’hier : des tartines de purée d’amande, marmelade d’orange et sauce au cacao, top !



Ce qu’il faut mettre dans le Chaudron
60 g de cacao amer en poudre
20 cl d’eau
150 g de sucre blond bio
1 pincée de sel
+ au choix : 1 bâton de cannelle, 1 gousse de vanille, ¼ de fève Tonka…

  • Fouetter tous les ingrédients dans une casserole. 
  • Chauffer jusqu’à frémissement et laisser réduire quelques minutes en remuant souvent. Pour tester la cuisson, verser quelques gouttes sur une assiette froide : le sirop est prêt lorsqu’il épaissi en refroidissant. Si ce n’est pas le cas, poursuivre la cuisson quelques minutes en testant régulièrement. 
  • Verser dans une petite bouteille ou un bocal stérilisé et conserver au réfrigérateur.



La marmelade d’oranges amères des tartines a aussi été crachottée par le Chaudron, je te raconterai ça bientôt cette aventure épique, mais avant ça je vais te parler cuisine saine et à l’ancienne. Ce sera pour la prochaine fois !

3 commentaires

  1. Ah oui ! Moi je le verrai bien sur une glace en effet !

    RépondreSupprimer
  2. Dernier test du jour : sur du pain perdu, avec un peu de praliné aussi !

    RépondreSupprimer