Pâtes à la truite rosée et au lait de coco

Toujours en appétit, Aventurier ? C’est drôle mais je m’en doutais ^^ Alors voici un petit plat rassasiant, léger et un brin exotique :


Comme souvent, la formule s’est écrite d’elle même, au fur et à mesure de l’avancée du sortilège. Tout a commencé avec des filets de truite saumonée, mon poisson préféré avec son petit goût de noisette (si tu ne connais pas encore il est grand grand temps d’y remédier) et sa jolie couleur rosée. D’habitude je le prépare simplement grillé, avec une tranche de citron. Mais le Chaudron avait envie de mijoter quelque chose (sans doute le changement de saison…) et puis j’ai exhumé des profondeurs placardesques une boite de crème de coco oubliée.
Le défi : apporter une saveur citronée qui va si bien avec le poisson, mais sans l'acidité pour ne pas faire fuir mon Ensorceleur qui a les papilles délicates. Après un tour panoramique du laboratoire du Donjon (comprendre : les placards) mes yeux se sont posés sur la solution idéale : quelques gouttes d'huile essentielle de citron et un peu de jus de citron vert pour apporter tout de même une petite touche acidulée en douceur :




Ce que le Chaudron a mijoté
200 g de pâtes
300 g de filets de truite saumonée
500 ml de crème de coco
5 gouttes d’huile essentielle de citron
2 cuillères à soupe de jus de citron vert
2 capsules de cardamome
½ cuillère à café de poudre de colombo
parmesan et flocons de sarrasin
  • Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau salée.
  • Pendant ce temps, faire cuire les filets de truite dans une poêle avec une cuillère à café d’huile d’olive. Lorsque les filets sont grillés, les verser sur une assiette, retirer la peau et les arrêtes et les émietter en gros morceaux.
  • Déglacer la poêle avec le lait de coco, ajouter le citron vert et l’huile essentielle de citron en remuant énergiquement. Ajouter le poisson, les épices et les grains de la capsule de cardamome. Laisser mijoter cinq minutes à feu très doux.
  • Mélanger la sauce aux pâtes, verser dans un plat à gratin et saupoudrer de parmesan râpé et de flocons de sarrasin. Enfourner à 200°C pour 20 minutes.

4 commentaires

  1. Depuis son réveil, Preums est inquiet: si il est toujours en vie, c'est que la Sorcière avait certainement versé un soporifique plutôt qu'un poison dans le plat qu'elle lui avait fait manger. Après s'être longuement trituré les méninges, Preums s'est souvenu d'une histoire de créatures venues de soucoupes volantes qui enlèvent parfois des créatures de la surface pour pratiquer des expériences sur elles.

    Celà fait donc plusieurs heures que Preums s'examine en détails sous toutes les coutures, à la recherche de traces de piqûres ou de cicatrices chirurgicales.
    ... tout en jetant régulièrement des regards noirs et intimidants en direction de la soucoupe sous la tasse à thé de la Sorcière.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Sab, ce gratin est bien meilleur que ne laissent entrevoir les photos loupées !

    La Sorcière observe avec stupeur son familier : son comportement est de plus en plus estrange. Peut-être une petite indigestion dûe à l'engloutissement d'une grosse part de tarte aux pommes ?

    RépondreSupprimer
  3. mdrrrrr j'ai bien ri avec les coms ! ta recette est sympa, merci
    bonne journée

    RépondreSupprimer